FranceTAMILS

 Breaking News

Maintien des élections, écoles fermées, télétravail, chômage partiel… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron

Maintien des élections, écoles fermées, télétravail, chômage partiel… Ce qu’il faut retenir des annonces d’Emmanuel Macron
mars 12
23:17 2020

La France face à « la plus grave sanitaire connue en France depuis un siècle ». Pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, Emmanuel Macron a présenté ce jeudi soir depuis l’Elysée un dispositif inédit.

Pas question d’ annuler le premier tour des élections municipales prévu ce week-end, mais la vie quotidienne des Français va être drastiquement chamboulée.

Tous les établissements scolaires fermés dès lundi

Face à cette pandémie qui « s’accélère et s’intensifie », l’Etat a premièrement choisi de fermer les crèches, écoles, collèges, lycées et universités dès lundi sur tout le territoire. Et ce jusqu’à nouvel ordre.

« Un service de garde sera mis en place région par région » pour que les personnels « indispensables à la gestion de la crise sanitaire » puissent « faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail ». Plus d’informations ICI sur cette réponse à l’inquiétude des parents et des enseignants.

« Télétravail » chômage partiel et indemnisation

De manière générale, les autorités conseillent désormais aux Français de limiter tous leurs déplacements. Par conséquent, le travail à distance des actifs « doit être intensifié au maximum ». Une mesure qui s’adresse tout particulièrement aux parents. Reste à savoir comment cela va se concrétiser dans chaque entreprise.

Sur l’aspect social, Emmanuel Macron a aussi promis de « prendre en charge l’indemnisation des salariés contraints de rester chez eux ». Un « mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel » sera également mis en place. Le règlement des charges patronales du mois de mars est lui reporté, sans besoin de « justification ».

Afin de protéger les plus précaires, Emmanuel Macron a enfin annoncé la prolongation de de deux mois de la trêve hivernale, soit jusqu’à la fin mai. Aucune précision n’a été donnée sur le coût de ces mesures d’urgence.

Pas de fermeture des transports en communs

Les transports publics en France sont quant à eux maintenus, comme en Italie. Freiner l’épidémie donc, mais ne pas paralyser totalement la vie des Français.

De la même manière, les fermetures de frontières ne sont pas à l’ordre du jour. « Quand elles seront pertinentes », elle seront décidées « à l’échelle européenne ».

Les personnes âgées invitées à se confiner

La situation des « plus vulnérables » a été longuement évoquée par Emmanuel Macron. Les personnes âgées de plus de 70 ans et celles atteintes de maladies chroniques ou respiratoires sont invitées à « rester autant que possible dans leurs domiciles et limiter leurs contacts au maximum ». Il n’est toutefois pas interdit de « faire ses courses », a-t-il tenu à rappeler.

Face à cette situation inédite et au risque d’isolement, le président a conseillé aux Français d’appeler et d’écrire à leurs proches, même si c’est « un crève-coeur » de ne pas se rendre sur place.

Les opérations non-urgentes reportées

Sur la prise en charge des malades, Emmanuel Macron a aussi rappelé vouloir « augmenter massivement les capacités d’accueil à l’hôpital ». Par conséquent, les opérations non-urgentes sont reportées, comme annoncé un peu plus tôt dans la journée.

Les étudiants et retraités de la médecin sont également les bienvenus pour soulager les effectifs en place.

A ce sujet, Emmanuel Macron a assuré « se préparer à une possible deuxième vague (de contamination) de personnes plus jeunes ».

Un vaccin « dans les prochains mois » ?

Le chef de l’Etat espère que la recherche française et européenne sera capable de trouver « des traitements dans les prochaines semaines » et « un vaccin dans plusieurs mois ».

En attendant, il appelle au sens des responsabilités des Français. « Les gestes barrières sont encore trop peu respectés », a-t-il regretté. Se laver les mains, ne pas s’embrasser ou encore respecter la distance d’un mètre peut « vous paraître anodin, mais ces gestes sauvent des vies ».

Aller plus loin que la BCE

Alors que les places financières s’écroulent, Emmanuel Macron a annoncé avoir demandé au gouvernement de préparer « un plan de relance national et européen ». Selon lui, les décisions prises par la Banque centrale européenne ne seront pas « suffisantes » face à la crise du coronavirus.

Dans le sillage des autres places financières du monde, la Bourse de Paris a en effet connu la plus forte chute de son histoire ce jeudi.

Pour rappel, depuis l’apparition du nouveau coronavirus en décembre en Chine, près de 125 000 cas d’infection ont été recensés dans 113 pays et territoires, et 4 566 personnes sont mortes. Ce jeudi soir, les autorités sanitaires françaises comptaient 2876 personnes contaminées et 61 décès.

http://www.leparisien.fr/societe/maintien-des-elections-ecoles-fermees-teletravail-et-deplacements-ce-qu-il-faut-retenir-des-annonces-d-emmanuel-macron-12-03-2020-8278821.php

Related Articles

1 Comment

  1. Brianwes
    Brianwes mars 25, 10:47

    Thanks, this site is very beneficial.

    Reply to this comment

Write a Comment

E-PAPER

சுவாசக்கவசம் : யார் ? எதற்கு ? எவ்வாறு ?